• Pauline T

Madame, Monsieur, veuillez mettre une majuscule !

Mis à jour : févr. 9

Vous êtes en pleine rédaction d'un courrier et voilà que se pose l'éternelle question de la majuscule à monsieur et madame.

Eh bien, pour vous lecteurs qui ne voulez pas lire trois pavés d’explication, répondons vite et bien.


Dans l’appel d’une lettre, les titres de civilité doivent s’écrire avec une majuscule :

Madame, Monsieur, Je souhaite vous informer que…

Madame et Monsieur s'écrivent aussi avec une majuscule dans la formule de salutation en fin de lettre :


Veuillez recevoir, Madame, toute ma gratitude pour votre aide.

Bon ben, au revoir Madame !


Attendez ! Je n’ai pas fini mon exposé sur la majuscule à Madame, Monsieur, Maître, …


Dans le contenu du courrier, dans le corps du texte, vous pouvez écrire les titres de civilité avec ou sans majuscule. La tradition défend le recours à la majuscule, l’usage actuel (moderne) tend à l’oubli de cette marque de courtoisie. Youpi, on fait ce qu’on veut !


Je vous informe, Monsieur, que je quitte votre logement le mois prochain.
Je vous écris, madame, pour vous exprimer toute ma reconnaissance pour le traitement rapide de mon dossier.

Et les abréviations de madame et monsieur : quand sont-elles admises ?


Il y a déjà quelques pièges à éviter dans l'écriture des abréviations de madame, monsieur, messieurs, mesdames (M. et non Mr pour monsieur, Mme pour madame, Mlle et non Melle pour mademoiselle, et MM. pour messieurs, etc.) Voilà pour la graphie des contractions de noms de civilité.

- Sur une enveloppe, dans l'appel d'une lettre, dans la formule de salutation, les titres de civilité ne doivent pas être abrégés. Une convention veut que vous écriviez madame et monsieur en toutes lettres et avec une majuscule initiale.

- Dans le corps du texte, les formes abrégées de madame/monsieur sont courantes, notamment quand le titre est suivi d'u nom propre et que vous ne vous adressez pas à elle directement.


Pour résumer, la majuscule est en quelque sorte le signe typographique traditionnel de la politesse. Dans un courrier, à vous de voir si vous voulez perpétuer la traditionnelle majuscule de politesse quand vous vous adressez au destinataire du texte. Si vous citez une personne autre que le destinataire, vous pouvez écrire au long ou en abrégé madame et monsieur, avec ou sans majuscule.


Exemple :
Je peux vous assurer, Madame, que votre dossier à été traité dans les plus brefs délais par Mme Dupont et que cette dernière a mandaté M. Leclerc pour l'expertise de votre véhicule.
Comme vous pourriez écrire :
Je peux vous assurer, madame, que votre dossier à été traité dans les plus brefs délais par Mme Dupont et qu'elle a mandaté M. Leclerc pour l'expertise de votre véhicule.
Ou encore :
Veuillez adresser votre réclamation à madame Dumont ou à Mme Dupont ou à Madame Dupont. (A vous de choisir.)

La majuscule peut exprimer le respect de celui qui écrit à l'égard de la personne citée. Un employé à l'égard de son supérieur hiérarchique, une personne que nous avons en haute estime.


Je t'annonce, mon cher ami, que je ne serai plus au service de Monsieur Leclerc à partir de mars. Ce fut un grand honneur pour moi de le servir pendant toutes ces années, mais le temps de la retraite est venu.
Je sollicite un report de mon entretien annuel avec Monsieur Druant, responsable du service comptabilité. En effet, ...

C'est ainsi que dans l'écriture d'un roman les auteurs peuvent apporter une nuance dans l'emploi de la capitale initiale pour madame et monsieur. Ils écriront le mot parfois avec majuscule, parfois sans majuscule. Et ce n'est pas une marque d'hésitation typographique. Il y a une raison à cela. Vous voulez la connaître ? Mesdames, Messieurs, par ici !




10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout