• Pauline T

Faire corriger une thèse universitaire : conseils avisés

Dernière mise à jour : août 24

La correction d'une thèse universitaire est une tâche délicate qui mérite d'être confiée à un œil expert. La rédaction d'un travail de recherche doctorale prend des années. Le document écrit produit est le fruit d'un investissement personnel et sa soutenance la consécration pour le doctorant. Vers qui se tourner quand vient le moment de relire les trois cents pages de thèse ? Eléments de réponse.


Corriger une thèse universitaire : vraiment nécessaire ?

Votre texte, vous y avez mis tout votre sérieux et beaucoup de votre temps. Vous l'avez relu et relu. Vous avez même demandé à votre cousin bon en français de relire le document en entier. Le pauvre, depuis, il a des palpitations oculaires. Il vous affirme que votre travail est super. Des encouragements bienvenus et surtout un soulagement : pas besoin de le faire corriger par un professionnel de la relecture. Maintenant, vous attendez le retour de votre directeur de recherche. Après plusieurs semaines, le mail tant attendu apparaît en gras dans votre messagerie électronique. Et là, incompréhension, stupéfaction, et déception : il vous liste une série de fautes qu'il a relevées. Certains passages sont mal écrits et pour le reste il n'a pas le temps de s'en occuper. A vous de vous débrouiller pour améliorer tout ça ! Il est encore temps de réagir et de prendre les mesures nécessaires pour débarrasser votre document des imperfections qui nuisent au propos. Voici venu le temps de la correction de votre thèse par un professionnel de l'écrit.


Que va vous apporter un correcteur de thèses professionnel ?

La nécessité de faire corriger une thèse est une évidence quand on exerce dans le métier depuis dix ans. Les textes de thèses sont imposants pour ne pas dire effrayant, il est le résultat de plusieurs années de recherches. Le doctorant doit lire une tonne d'ouvrages de référence, se déplacer parfois pour rencontrer d'autres figures éminentes dans le domaine traité, consulter des documents d'archives ou des études chiffrées récentes. Vous devez ensuite tirer des enseignements de votre revue de littérature puis dégager une problématique et surtout produire votre apport scientifique. Alors, corriger votre thèse apparaît comme le dernier de vos soucis. Pourtant, soyons lucides, il est improbable que vous n'ayez laissé aucune faute dans votre document, tout concentré à exprimer vos idées. Et quelques fautes x plusieurs centaines de pages, cela donne des dizaines de fautes en ornement. Faire relire votre document n'a rien de superflu. Que risquez-vous ? Au pire, avoir l'avis d'un spécialiste de la langue et les compliments d'un correcteur si votre texte est dépourvu de fautes. Vous repartirez avec une petite dose de confiance en plus. Non négligeable quand sonne l'heure de la soutenance. Et dans le cas où vous aviez loupé de nombreuses fautes d'orthographe, vous vous féliciterez d'avoir anticipé les critiques et d'avoir allégé votre texte des petites mais multiples erreurs.

Que peut vous apporter la relecture de votre thèse ? Le correcteur professionnel bien équipé passera votre document au logiciel de correction. Adieu les coquilles, bonjour l'harmonisation de votre typographie, au revoir les fautes d'orthographe. Ce premier passage en relecture de votre thèse effectué, le correcteur d'orthographe humain va poser un regard critique sur votre texte. Lecteur non spécialiste de votre sujet, il soulèvera des points à préciser, des passages à rendre plus accessibles pour un lecteur lambda, il vous précisera si votre texte est fluide, agréable à lire. Contrairement à un proche qui n'ose pas vous dire qu'il n'a rien compris, un spécialiste de la rédaction vous soulignera les passages qui manquent de clarté ou qui sont incompréhensibles. Et les points de grammaire compliqués, il en fera son affaire. Un gain de temps pour vous, qui avez des références bibliographiques à compléter ou des entretiens à retranscrire. Votre temps est compté. Et aide non négligeable, le correcteur professionnel est lui aussi un rédacteur expérimenté, il peut vous suggérer des réécritures. Oubliez les phrases que vous avez retournées dans tous les sens jusqu'à oublier ce que vous vouliez dire au départ.


Comment choisir son correcteur professionnel pour une thèse

Vous êtes doctorant et la correction de votre thèse doit être assurée par un professionnel expérimenté dans la relecture de documents volumineux. Soyons clairs, il n'est pas question de détecter une coquille dans un texte de cinq lignes. Nous parlons de plusieurs centaines de pages rédigées sur un sujet qui peut être difficile d'accès. Le lecteur va devoir s'accrocher pour tout comprendre et avoir l'intelligence de signaler à l'auteur quand il ne comprend pas le propos. S'il est sérieux, il vous présentera une liste de questions dans un juste dosage. Donc, il va falloir trouver le correcteur de texte qui a de l'expérience dans l'exercice. Cela peut être un profil de correcteur qui a lui-même effectué des études universitaires. La rédaction d'un travail universitaire est très spécifique. Si vous parlez de bibliographie à une personne qui ne sait pas ce que c'est que compiler des pages et des pages de références, cela peut devenir problématique. Donc, demandez-vous si le correcteur a un parcours universitaire derrière lui. Un bon correcteur est un bon lecteur. La correction devient intuitive après des tomes et des tomes d'ouvrages, de tout genre. Vous adresser à des correcteurs qui travaillent avec des maisons d'édition vous évitera les mauvaises surprises. Un professionnel de l'édition sera sensible aux questions de cohérence éditoriale, il se souciera des questions d'orthotypographie, il aura les outils et la méthodologie pour optimiser le temps à sa disposition. Il sait qu'une relecture demande une réelle concentration. Éviter les agences « coquilles vides ». Celles qui vous présentent plusieurs profils créés avec de belles photos achetées sur Internet. La plupart des correcteurs qualifiés travaillent seuls, ils proposent une collaboration personnalisée, avec un seul interlocuteur. À partir du moment où vous ne savez pas à qui vous écrivez, que vous ne connaissez même pas le nom de la personne qui va intervenir sur votre texte et que vous n'êtes pas en lien direct (un téléphone et une messagerie personnalisée) avec le correcteur ou la correctrice, vous pouvez être sûr que derrière la vitrine numérique il n'y a que des personnes non qualifiées et/ou sous-payées. Vous allez payer pour une prestation bas de gamme : relecture négligée et superficielle. Les correcteurs fiables, expérimentés, formés, diplômés, sérieux, sont ceux qui affichent leurs noms et énoncent précisément leurs références (et pas des avis ou témoignages « fakes »). Si en cours de recherche, vous vous dites "mais à qui j'écris là ?", passez à la page web suivante.

Le propre d'un correcteur expérimenté est d'avoir lu beaucoup d'ouvrages dans sa vie, mais surtout d'avoir manié des textes portant sur des sujets très divers. Les correcteurs se spécialisant dans une domaine existe. Le parcours de chacun peut être riche de différentes façons. Quelques questions sont à se poser avant d'engager un correcteur de textes professionnel. Ces questions judicieuses feront l'objet d'un autre article.


Arrivé à la fin de cet article, vous vous demandez pourquoi une image de chien pour illustrer ce propos... Réponse : parce que je trouve le toutou trop beau.




76 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout