• Pauline T

Continuer à ou continuer de : quelle préposition ?

Updated: Nov 22, 2019

Quelle préposition après le verbe commencer ? Peu importe ? On rencontre bien les deux formes continuer à et continuer de, cela doit être une question de registre... Non, c'est plus subtil que cela. C'est un exemple de construction verbale dans laquelle une simple préposition apporte une subtilité de sens.

Examinons ce verbe utilisé avec l'une et l'autre des prépositions sans plus de questionnement. Mais dans l'écriture d'un roman, on appréciera que l'auteur maîtrise la distinction suivante. Et pour cause, un choix pertinent de constructions verbales participe à scénariser et à structurer les événements de vos histoires écrites.


L'homme continue à fumer.

Il faut comprendre dans cet exemple que l'homme est en train de fumer. Il exécute l'action et la poursuit.

L'auteur décrit l'action de l'homme.Tandis que dans la phrase suivante, l'homme est fumeur et il ne se défait pas de son habitude de fumer. L'auteur évoque une habitude.

L'homme continue de fumer.

A.V. Thomas le précise dans son Dictionnaire des difficultés : continuer à indique la persistance dans un acte commencé, alors que continuer de indique la persistance dans un comportement. D'un côté, une action qui se poursuit ; de l'autre, un comportement qui persiste. Le Larousse va dans le même sens : continuer de signifie avoir toujours le même effet, ne pas cesser de se produire : Sa cote de popularité continue de s'éroder ; ce médicament continue de faire effet ; le niveau d'eau continue de baisser.


Voilà une nouvelle règle à assimiler pour qui veut améliorer son expression écrite et maîtriser la langue française. Les verbes à accueillir plusieurs prépositions sont nombreux, vous les retrouverez énoncés dans ce blog destiné à la langue français et aux multiples occasions de corriger votre texte. Nous voyons bien qu'on ne peut pas toujours se fier au langage parlé, pour ce verbe en particulier, dans lequel c'est la préposition à qui l'emporte largement sans plus de distinction.


Eh bien, ex-femme, ex-mari. Ils s'écrivent avec un trait d'union. Ils se sont disputés, ils se sont séparés, ils ont divorcé. Faut-il continuer de leur mettre un trait d'union ? Bernard Pivot.


Pourquoi continuer à lire un livre ? C'est un des effets dévastateurs de l'espoir. Si un livre est mauvais, il ne devient jamais bon. Charles Dantzig