Mes outils de correction 

Dictionnaires et ouvrages de référence 

 

- André Jouette, Dictionnaire d’orthographe, Le Robert.

- A. V. Thomas, Dictionnaire des difficultés de la langue française, Larousse.

- Louis Guéry, Dictionnaire des règles typographiques, Victoires Éditions. 

- Lexique des règles typographiques de l’Imprimerie nationale

- Jean-Pierre Colignon et Jacques Decourt, Accords parfaits, Victoires Éditions. 

- Jacques Drillon, Traité de la ponctuation française, Gallimard.

Les dictionnaires en ligne sont mes amis pour la vie :

- le Larousse et sa rubrique « Difficultés » ;

- le Grand Robert de la langue française. 

Sites Internet 

Académie française 

Centre national de ressources textuelles et lexicales

Projet Voltaire 

Jean-Pierre Colignon 

Parler français

Logiciels de correction 

 

Le logiciel de correction est un outil sur lequel les professionnels de l'écrit peuvent s'appuyer pour effectuer les tâches sans grande valeur ajoutée ou répétitives. Les aides à la correction telles que ProLexis ou Antidote permettent une unification rigoureuse des signes typographiques, mais aussi des graphies. Il est fréquent de rencontrer des guillemets anglais et français dans un même document. L'application ou non de la réforme orthographique est, elle aussi, très souvent fluctuante chez un auteur. Se pose aussi le cas des différentes orthographes tolérées pour un même mot, mais qui appellent une uniformisation dans un écrit. Toutes ces variations qui font perdre de la cohérence au texte sont détectées par les logiciels de correction, et rectifiées par le correcteur professionnel. Découvrez quelques exemples de variation orthographique dans l'article : Un mot, des orthographes. 

- Antidote 

- ProLexis (le Robert correcteur)

Dis-moi, 1 578 201… Ça fait combien de doigts ?

Vous demandez à votre comptable ou contrôleur de gestion de compter sur ses doigts ? Non, mais le correcteur, c’est pas pareil… Ah bon ? Ses seuls outils doivent être un stylo rouge et une loupe… Oui, parce qu’une loupe, il doit lui en falloir une bien grossissante pour détecter la différence entre espace sécable, insécable et fine. Et il doit avoir du temps aussi, beaucoup de temps pour toutes les vérifier dans un document qui fait 487 000 signes (espaces comprises). D'accord, mais ce n’est pas ce que je lui demande au correcteur… Je suis d’accord. On lui demande surtout de connaître le Code typographique… Les réglages Espaces du logiciel de correction rendent possible une uniformisation rapide des espacements de votre document. 

Au correcteur professionnel de vérifier la cohérence de l'ensemble et de détecter les éventuelles défaillances du logiciel. 

Oubliez l’idée d’une correction en trois clics, les yeux fermés, grâce à un logiciel.

Sans assistance humaine, le correcticiel ne peut effectuer une analyse fine et donc une correction poussée d'un texte. De manière générale, si la syntaxe d'une phrase est incorrecte, l'analyse du logiciel de correction le sera tout autant. Toute introduction de termes étrangers dans une phrase française déroute également le logiciel. Vous devrez donc rectifier la syntaxe avant de bénéficier d'une correction fiable à 100%. Antidote et ProLexis sont des logiciels semi-automatiques. Dans bien des cas, l'humain doit choisir entre plusieurs options, puis cliquer terme après terme pour appliquer/valider la rectification. Voici quelques exemples. 

C'est à l'utilisateur de choisir entre « tâche » et « tache » et d’effectuer d'un clic la correction. Le logiciel ne sait pas qu'il ne faut pas de « s » à George Clooney (le logiciel ne connaît pas Urgences). Il ne s'occupe pas de la distinction entre Simone Veil et Simone Weil. Vous avez la possibilité d'enregistrer les noms propres absents de la base du logiciel. Mais en première lecture, il sera perdu et incapable de détecter des confusions de noms ou graphies singulières. 

Et il n'ouvre pas non plus le débat pour les usages de la langue qui remontent à la plus haute antiquité/Antiquité. Seul un relecteur humain saura s'il doit valider, selon le sens, une ballade hors du temps ou une balade hors du temps. Etc. Le gain de temps est significatif si on sait utiliser à bon escient cette aide à la correction, mais il est illusoire de croire que le logiciel peut tout sans l'intelligence humaine, et surtout sans investir un minimum de temps.